grandmereQuand j'étais encore enceinte (ça me fait tellement bizarre de dire ça !!!) j'en avais un peu marre sur la fin, et je dois avouer que j'ai testé quelques trucs, voire pas mal de trucs, pour essayer de déclencher l'accouchement "naturellement".
Je crois que toutes les femmes enceintes ont un jour tapé cette recherche : « recettes de grand-mère pour accoucher » dans Google, non ?! On voudrait toutes y croire, et choisir de faire avancer un peu le travail, mais force est de constater que quand ce n'est pas l'heure, ce n'est pas l'heure !

J'avais attendu avec impatience mon dernier rendez-vous prénatal pour avoir la confirmation que ça, y est, cette fois je pouvais reprendre une activité normale et espérer accoucher avant la date prévue (qui était le 21 janvier, ndlr). Et du soir même on s'y est collés avec le papa. Petit panorama des techniques, testées et non approuvées par la rédaction !

  • Faire des promenades : ça pour se promener, le chien en a bien profité ! On connaît notre quartier à fond les ballons maintenant ! Résultat : pour la dernière balade dominicale, je veux bien croire qu'elle a aidé un peu le travail, vu que j'avais des contractions depuis le matin et que c'est pendant la promenade qu'elles sont devenues douloureuses.

  • Faire des promenades en voiture : à la campagne, dans les rues pavées du Vieux Lille, sur l'autoroute, on a essayé un peu de tout pour voir si ça marchait. Résultat : 0 contractions, nada. Même pas le nid de poule qui aurait niqué l'enjoliver du plus gros 4x4 du coin !

  • Faire du seske avec le papa : je dois être la seule femme du monde à qui ça n'a pas provoqué la moindre contraction. (Non, non, ça ne concerne en rien les performances du papa, je vous assure.)

  • Manger épicé (mexicain) : en tout cas, El Rancho ne m'a pas aidée dans la mission bébé. REMBOURSEZ !

  • Se doper au thé à la framboise (à défaut de thé aux feuilles de framboisier) : Au moins ça sert à bien s'hydrater. Quoique je crois que le thé n'est pas très conseillé pour les bébés quand même.

  • Boire des litres de lait chaud à la cannelle : Ca prolonge un petit peu l'esprit de Noël et ça réchauffe quand on revient dans une longue balade dans le froid. Comment ça, c'est plus Noël depuis 3 semaines et il fait 15° dehors ?!

  • Faire le ménage à fond (hors fenêtres, avouons-le) : Y'a pas mieux pour passer pour Bree Van de Kamp. Appart' en permanence tiré aux quatre épingles, ustensiles de cuisine rutilants et tablier bien repassé. Profitez de cet état de grâce maisonnesque tant qu'il dure, parce qu'une fois le petit bout arrivé, ça risque de changer ! (A l'heure actuelle je ne reconnais plus mon appartement.)

Il n'y a que la raclette pour laquelle je n'émettrais pas d'avis.

Oui, parce que figurez-vous que dans la dernière émission des Maternelles que j'ai regardé, Nadia parlait justement des trucs de grand-mère, et dans la liste il y avait : manger de la raclette. Curieux.

raclette

Et il se trouve que, tout à fait innocemment, la veille de mon entrée à la maternité, j'avais été manger dans un restaurant de patates, et j'avais choisi... je vous le donne en mille : des patates avec une fondue de fromages montagnards.

Alors vous pourrez m'objecter que ce n'était pas une raclette à proprement parler, mais dans tous ces trucs un peu farfelus qu'on est prête à faire pour voir la frimousse de notre progéniture un peu plus vite, le mélange pommes de terre – fromage fondu, c'est bon et inoffensif (sauf pour les kilos), alors pourquoi pas ?!